Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /
M   O   R   S   E
M   O   R   S   E

 

빛나는 늪 (La mare illuminée)

 

애초에 나는 죽었다

 

얼굴들, 풍경들, 감정들, 냄새들, 그리고 내가 살아 있었다는 것을 증명할 수 있는 모든 것들을 나는 불태웠다. 애초부터 그곳에는 죄진 유령들만이 머뭇거리며 배회하는 검게 타버린 대지 밖에 없었다.

 

그러나 하나의 이미지가 살아 남았다.

 

늪 혹은 그저 웅덩이. 질척거리는 진흙 땅. 버려진 물건들 : 그 가운데 아이들이 소꿉놀이를 하고 있다. 나도 그들과 함께 놀고 있을 것이다. 그러나 나는 방금 비가 멎으며 자유로워진 잠자리들의 날갯짓에 온통 정신이 빠져 있다. 잠자리들은 유리 파편처럼 반짝이면서 공기에 줄무늬를 그리고 있다. 그들의 활기찬 몸짓은 반사광의 궤도를 끊임없이 변화시킨다. 빠르고 힘찬 물수제비뜨기로 수면이 탁탁 튄다. 물방울 하나하나가 수많은 조각으로 빛을 발하며, 잠자리 군대의 엄중한 보호 아래, 진흙탕 물은 다이아몬드 장신구로 변한다.

 

이 늪, 그리고 이 빛의 파편들은 내게 약속해 주었다.

 

그들의 약속을 나는 오늘에야 듣게 되었다. 시간의 흐름으로 고통이 완화된 망각의 그늘 아래에서, 그들이 해주었던 약속의 빛이 나를 관통한다. 이 빛나는 늪은 나를 반사시켜 주며, 버림받은 아이를 경이로움에 빠진 아이에 연결시켜 주고, 과거의 기슭과 현재의 기슭을 이어주며, 막연한 예감을 실현으로 이어준다.

 

사라 리 (Sarah Lee)

 

Vidéo et texte : SARAH LEE 

Musique : MARC DUCRET

Voix : LAURENT POITRENAUX

Son : CELINE GRANGEY

 

    DISPOSITIF : 

Un écran sombre occupant toute la largeur d'un mur est plongé dans l'obscurité et une lame d'eau identique à ses dimensions reflète l'image projetée.

 

Un système de diffusion sonore en 4 points permet une expérience immersive complète.

 

 

Une voix venue de loin déclenche un son comme un souvenir appelle des images.  Les  vibrations  sonores « réveillent » à leur tour un halo lumineux qui semble vouloir « parler ». Lumière et son vont alors tenter de communiquer malgré les interférences qui les séparent.  En tant qu’onde électromagnétique, ils partagent de nombreux comportements ondulatoires identiques : propagation, réflexion, réfraction, diffusion, interférences...

Peu à peu, on entre dans un « récit » malgré l’extrême abstraction apparente. Les images abstraites font surgir d’autres images mémorielles, rêveuses  ou cosmiques... A travers des moments de visibilité trouble touchant à la notion de « seuil », sons et images nous donnent à éprouver des équivalents sensibles des mécanismes complexes à l’œuvre dans notre rapport à la mémoire, à l’oubli, au temps passé et présent.

 

Sarah Lee  (Conception, écriture, réalisation vidéo)

 

 

 

 

Pour  M O R S E ,  il me fallait trouver une expression radicalement nouvelle, un lexique de timbres qui puisse dialoguer avec l’autre protagoniste du projet : la vibration lumineuse. Nous avons cherché à créer un écho minimaliste aux évènements visuels, en utilisant pour cela des matériaux sonores en adéquation avec le «récit».

Je joue donc pour la première fois d’une guitare électrique “préparée», posée sur une table. Un mode de jeu très nouveau pour moi, mais que j’aborde toutefois sous un angle similaire à mes recherches sonores sur la guitare «conventionnelle»: aucun effet, pas de transformation électronique du son, afin de fouiller au maximum les possibilités expressives de l’instrument - rapprochant ainsi les cordes et les micros de leurs sonorités les plus «organiques».  Les sons naissent, se développent et meurent selon une logique plus «vibratoire» que «musicale».                                                                                        

 

Marc Ducret (composition, jeu)

INSTRUMENTATION :

guitare électrique, guitare “préparée”  et accessoires divers.      

 

 

 

 

 

Published by offshoresarah